Tuchel, Messi au PSG, son crachat… les confessions d’Angel Di Maria – PSGInfos

Tuchel, Messi au PSG, son crachat… les confessions d’Angel Di Maria

By  |  0 Comments

Angel Di Maria crée l’actualité ces derniers jours. Auteur d’un retour en grande forme sur les terrains avec le PSG après avoir été testé positif au coronavirus, l’Argentin occupe également l’espace médiatique en raison de son crachat lancé à l’adresse du défenseur de l’OM, Alvaro Gonzalez.

Sanctionné de quatre matchs de suspension mercredi soir, Di Maria a, dans la foulée, accordé un entretien de près d’une heure à la radio argentine Continental. De quoi passer en revue son actualité parisienne mais aussi sa non-sélection avec l’Albiceleste, ce qui semble le toucher. Extraits.

Ses quatre matchs de suspension

« La sanction est dure car je vis un bon moment. Je ne suis pas convoqué en sélection, donc le prochain match s’éloigne… Je vais jouer ce week-end mais après ce sera long. Maintenant, il faut assumer. C’était une erreur de ma part. J’ai aussi fait ce geste en réponse à des mots qui ne m’ont pas plu. Je n’allais pas mentir auprès de la commission. Les images montrent beaucoup de choses, y compris que je ne le touche pas lors du crachat. La sanction est méritée même si elle est un peu exagérée. J’ai expliqué la vérité, le contexte du match. Mais avec le Covid et tout ce qu’il se passe… Il faut l’accepter et passer à autre chose le plus vite possible. Normalement, ça peut aller jusqu’à 7 à 10 matchs. Mais au regard du contexte, des paroles, du match, du fait que je ne le touche pas… Sur les images, on voit que je ne lui prête pas attention. Sur une image, je me retourne vers lui pour cracher car je vois qu’il me parle. Le match était chaud, je me suis trompé, je n’aurais pas dû le faire. Ça aurait pu être pire ».

PODCAST. Comment le PSG est arrivé en finale de la Ligue des champions : le récit d’une épopée (Partie 1)

La Ligue des champions

« Notre parcours a été très bon, dans une compétition de très haut niveau. On a pu atteindre la finale tant attendue par le club. Le travail a été exceptionnel. On a eu beaucoup d’opportunités de marquer en finale. On avait bien préparé ce match pour placer des contre-attaques. On a fait un grand tournoi, c’est le plus important ».

Son remplacement en finale

« Je ne l’ai pas compris. Beaucoup d’actions, d’occasions venaient de mon côté, du côté droit. Je ne l’ai pas compris. Au moment de ma sortie, il ne s’est rien passé bien sûr. Mais les jours après la défaite, le coach m’a expliqué qu’il restait un changement possible car on peut faire cinq changements mais seulement en trois fois. Choupo avait marqué en quart de finale, pouvait jouer en pointe. C’est pour ça qu’il est rentré. Mais je ne peux rien dire. Dès le premier jour, il (NDLR : Tuchel ) m’a donné sa confiance, m’a expliqué que j’allais jouer. Je ne peux rien lui reprocher ».

PODCAST. Comment le PSG est arrivé en finale de la Ligue des champions : le récit d’une épopée (Partie 2)

La possible arrivée de Lionel Messi cet été

« La première chose que je lui ai envoyée, c’est une capture d’écran d’une publication Instagram qui montrait comment aurait joué le PSG avec Messi. Je pense que ça a été un moment difficile pour lui. Ce n’était rien. Je voulais voir un peu s’il avait envie de venir… Il a fini par écouter son cœur, il ne voulait pas faire de mal à son club. Le Barça lui a tout donné, il a tout donné au Barça. Il ne fallait pas briser cette histoire de tant d’années ».

Sa non-sélection avec l’Argentine

Angel Di Maria pendant la Copa America 2019./Icon Sport/Estadao Conteudo
Angel Di Maria pendant la Copa America 2019./Icon Sport/Estadao Conteudo  

« Je ne trouve pas d’explications. Je n’ai pas de mots. Pour moi, la sélection, c’est le summum. Je donne tout pour le club pour pouvoir avoir la possibilité d’être en sélection, de jouer la Copa America, la Coupe du monde. C’est un moment difficile. Je ne sais pas quoi dire… Je continuerais à me battre. Tout ce que j’ai réalisé dans ma carrière, c’était pour atteindre la sélection. On ne peut rien me reprocher. Si on ne me convoque pas, c’est qu’on n’a pas envie de me convoquer. Vous allez dire qu’à 32 ans, je suis vieux? Si c’est ça la décision, c’est pareil avec tout le monde ou avec personne. Je ne pense pas que la raison soit pour un quelconque renouvellement de joueurs. Il y a toujours Leo (Messi), Kun (Aguëro)… Je n’ai pas d’explications car on ne m’en donne pas! Tu es convoqué en sélection quand ça se passe bien en club… Donc c’est compliqué à comprendre. Beaucoup parlent de mon âge. J’ai 32 ans mais je montre tous les week-end que je ne fais pas mon âge. Je continue à jouer à un niveau pour jouer à côté de Neymar ou Mbappé! Je continue à 100 % pour montrer que je peux encore être à la hauteur. Je n’ai jamais pensé autre chose ».

happywheels

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply