Tuchel doit oublier de vouloir jouer avec 4 attaquants selon Sagnol – PSGInfos

Tuchel doit oublier de vouloir jouer avec 4 attaquants selon Sagnol

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Avec quel système le Paris Saint-Germain serait-il le plus efficace, acte II. Après avoir abordé le point de vue de Bixente Lizarazu, étudions celui de son ancien coéquipier en Equipe de France et au Bayern Munich, Willy Sagnol. L’ancien coach de Bordeaux est bien plus catégorique et selon lui, seul un dispositif avec 3 attaquants peut permettre au PSG de ramener « la Coupe aux grandes oreilles » à la maison.
“Je suis d’accord avec ce qu’a dit Tuchel. Il ne peut pas jouer avec les quatre devant. Ce n’est pas possible. Di Maria au milieu ? Il l’a fait il y a 6 ans et il ne veut plus le faire. Mbappé va très vite, alors pourquoi il n’est pas piston droit d’un 3-4-3 ? De nos jours, il y a trop de joueurs de consoles qui pensent que le football en jeu vidéo et en vrai c’est la même chose. Il y a trois joueurs Mbappé, Neymar et Icardi qui ne défendent jamais. Si en plus tu mets Di María qui n’a pas un profil de récupérateur, tu te retrouveras avec une équipe qui défend à 7 (gardien inclus, ndlr). Même le Barça, avec son jeu offensif et son talent, ne joue pas à 4 offensifs. Quelle équipe à gagner la Ligue des Champions à 4 offensifs sur les 15 dernières années ? Il n’y en a pas. »

Comme nous l’avons vu précédemment, il n’est pas impossible pour le PSG version Tuchel d’aligner un schéma avec 4 attaquants, la deuxième mi-temps l’a prouvé. Pas impossible mais délicat et dangereux néanmoins. Car le moindre signe de relâchement peut dès lors être sanctionné rapidement si les attaquants n’aident pas leur milieu.
Nous rappelons que le football est avant tout un sport collectif qui se joue avec onze joueurs par équipe. Même s’il a souvent été reproché au club parisien d’être plus une addition d’individualités qu’un véritable collectif, ses stars aiment quoiqu’il arrive attirer la lumière sur elles et se mettre en avant et certainement aussi devenir le sauveur de l’équipe. Il faut donc réussir à trouver le bon compromis entre les efforts pour soi et pour l’équipe, ce qui pourrait sans doute passer justement par plus d’actions collectives. Cela leur permettraient ensuite à tous de conclure et de briller individuellement. Au coach Tuchel de trouver la bonne réponse et le bon discours pour la mettre en place.

 

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login