Rothen « Il y a un traumatisme qui reste chez Tuchel…Il a ses préférences. Pour moi, c’est un problème » – PSGInfos

Rothen « Il y a un traumatisme qui reste chez Tuchel…Il a ses préférences. Pour moi, c’est un problème »

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Mardi soir sur RMC Sport, l’heure était à l’inquiétude et aux critiques envers le Paris Saint-Germain. Le journaliste Daniel Riolo s’est notamment attaqué aux latéraux, alors que l’ancien parisien devenu consultant Jérôme Rothen a surtout visé le coach Thomas Tuchel et sa gestion.
“Il y a un traumatisme qui reste chez Thomas Tuchel et dans le rapport aux joueurs depuis Manchester United. Et ça, tu ne l’effaces pas. Quand tu gagnes, c’est facile, bien sûr que tu l’écoutes ton coach. En Ligue 1, ils vont gagner la plupart des matchs même s’il y a des piqûres de rappel où ils perdent. En Ligue des champions, même en étant très moyens, ils gagnent 5-0 à Bruges, à domicile en faisant un match pourri ils gagnent 1-0. Les joueurs disent après qu’ils sont contents en disant ‘on n’a pas pris de but en Ligue des champions’. Oui, c’est fantastique, mais après il y a le contenu du match.

Rothen « Draxler dès qu’il est revenu, bam il l’a remis. »
Ce que tu dégages, comment tu gères ton groupe. Il y a des mecs qui commencent à tirer la gueule parce qu’ils ne jouent pas. D’autres comme Meunier à qui tu as du mal à faire confiance. Draxler dès qu’il est revenu, bam il l’a remis. A Brest, il joue 90 minutes ! Il aurait dû sortir au bout d’une heure. Tuchel a ses préférences. Pour moi, c’est un problème. »
Pour ce qui est de traumatisme, il n’y a rien de sûr mais il y en effet un moins bien par rapport à ce qui était fait avant. Mais il faut aussi compter les nombreuses blessures depuis. Ce qui est aussi à cause des compétitions internationales et surtout c’est un élément qui gêne forcément Tuchel dans son travail. Aussi bien au quotidien que pour les matchs. Et tous les joueurs soulignent les qualités du coach, notamment dans la relation. A chaque défaite, les joueurs critiquent leur propre comportement. C’est à eux de grandir, ils le savent. Et on tient à souligner que les victoires face à Bruges n’avaient rien de simple. Surtout, arrivé à la 5e journée sans avoir pris un but c’est une vraie performance. Le PSG est la seule équipe dans cette situation. Ce n’est pas rien. Il faut maintenant laisser les joueurs monter en puissance avec des préparations qui vont commencer à être digérées. Et peut-être que l’infirmerie va enfin se vider.
Draxler, un temps de jeu plutôt logique et bien utilisé.
Quant à la critique sur les « préférences » de Tuchel, c’est tristement très peu fondé de la part de Rothen. Avant d’être titulaire, Draxler a été dans le groupe face à l’OM le 27 octobre sans jouer, puis a eu environ 10 minutes contre Dijon et Bruges. Là, il a été titularisé dans un moment avec beaucoup de blessés. Herrera et Mbappé ont déclaré forfait, Paredes pouvait jouer au milieu mais avait été incertain. Restait Marquinhos, qui pouvait avoir besoin de souffler. Icardi était sur le banc après une incertitude. Restait Choupo-Moting pour être titulaire. Alors Draxler a eu sa chance et a livré un bon match. Avec notamment la passe décisif sur l’ouverture du score. Au moment des changements, Sarabia est sorti après une performance plutôt moyenne, ainsi que Cavani, qui avait été en difficulté. Puis l’Allemand est à l’avant-dernière passe sur le 2e but parisien. Difficile de voir quelque chose de choquant une fois que l’on va dans les détails. Mais cela été sans doute trop compliqué pour Rothen.

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login