Riolo ne veut pas entendre parler de malchance, il critique plutôt le PSG et Neymar – PSGInfos

Riolo ne veut pas entendre parler de malchance, il critique plutôt le PSG et Neymar

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Forcément, les blessures ce samedi face à Bordeaux du côté du Paris Saint-Germain d’Edinson Cavani (buteur de 31 ans) et Thomas Meunier (arrière droit de 27 ans), font beaucoup parler avec le 8e de finale aller de la Ligue des Champions mardi contre Manchester United. Certains déplorent de la malchance. Daniel Riolo, journaliste sur RMC Sport, a lui critiqué le comportement des Parisiens et notamment Neymar (attaquant de 27 ans), forfait depuis quelques semaines.“Le haut niveau, c’est beaucoup le mental, l’état d’esprit, comment tu abordes les compétitions, qui tu es. Le PSG est obsédé par ça et chaque année c’est la même histoire. Je ne crois pas au hasard et à la fatalité et à tout ce qu’on va dire jusqu’à mardi soir. Je suis désolé, Neymar, contre Strasbourg, calme-toi, joue facile, ne va pas provoquer…« Il faut anticiper les coups, alors sur les matchs qui précèdent il faut jouer autrement. »Il ne s’agit pas de ne pas jouer, mais non. Les mecs tournent sur un temps de jeu calculé, Manchester a joué avec son équipe-type à Fulham ce n’est pas ça. Il faut anticiper les coups, alors sur les matchs qui précèdent il faut jouer autrement. », a affirmé Riolo sur RMC.Que la mentalité influence un peu le fait de se blesser ou non, c’est pensable. Le fait d’avoir peur par exemple peut en fait amener de mauvais gestes, des changements d’habitude qui sont finalement négatifs. Cependant, on a du mal à suivre Riolo ici.Il faudrait donc qu’à l’approche d’un grand match les joueurs jouent différemment et ne prennent pas de risque ? Difficile de gagner sans jamais aller au duel. Surtout si on demande à un joueur comme Neymar de ne pas dribbler et créer. Comme la plupart des blessures prennent au moins quelques semaines pour être bien guéries, il faut donc s’arrêter de jouer normalement longtemps en avance. Ce qui n’est pas bon non plus pour être performant le jour du match tant attendu. Il est souvent affirmé qu’il faut avoir l’habitude autant dans les choix et l’intensité pour être bon à ce moment-là. Mais Riolo a sans doute encore une solution, qu’il devrait dévoiler…Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login