Revue de presse PSG : Rabiot saisit l’UNFP, prolongations en stand-by, Tuchel, Henrique, Kimpembe, OM, Libération… – PSGInfos

Revue de presse PSG : Rabiot saisit l’UNFP, prolongations en stand-by, Tuchel, Henrique, Kimpembe, OM, Libération…

By  |  0 Comments


Cet article vous est proposé par notre partenaire Canal Supporter

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 16 mars 2019 dans la presse hexagonale.

L’Equipe

“Plusieurs prolongations de contrats de cadres, évoquées ou bien engagées (Silva, Buffon, Dani Alves), ont été mises en stand-by. Le PSG réfléchit à un renouvellement partiel de l’effectif, avance L’Equipe. Les dirigeants accusent le coup. Ils veulent retrouver leurs esprits pour analyser ce qui s’est passé et, le cas échéant, où ils ont fauté. […] Seule exception dans cette vague d’interrogations : Tuchel. La tendance est clairement à une prolongation. Plutôt épargné par les critiques post-élimination malgré sa part de responsabilité (préparation, coaching passif) et un bilan brut qui sera quoi qu’il arrive inférieur à celui d’Emery la saison dernière, il conserve la confiance des décideurs. Même Henrique, avec lequel il nourrit pourtant des divergences de vue, se déclare en interne favorable à son maintien en poste.”

“Pour défendre Rabiot, mis à pied, l’UNFP, syndicat de joueurs, envisage une procédure au pénal contre Henrique pour harcèlement et une autre devant les prud’hommes contre le club, rapporte Etienne Moatti. “Rabiot nous a saisis officiellement pour le défendre contre les attaques du PSG”, explique Piat, coprésident du syndicat.” Précision importante : Adrien Rabiot “n’est pas le seul à avoir été sanctionné financièrement pour son retard de quelques minutes à la causerie d’avant-match lors d’OM-PSG. Kylian Mbappé s’est vu retirer près de 180.000 euros de sa prime d’éthique. Dans un cas comme celui-ci, l’argent est reversé ensuite à la Fondation PSG.”

“Depuis le début de saison, Kimpembe peine à retrouver son niveau. Comme s’il n’avait pas encore digéré la Coupe du monde, observe L’Equipe. Il marque un sérieux temps d’arrêt que son attitude, hors terrain, exacerbe un peu plus. Depuis le Mondial, il diffuse une impression de suffisance qui n’est pas toujours bien perçue en interne. “Il s’imagine comme le nouveau Sakho du PSG, le gamin formé au club, limite invulnérable, qui est chez lui, à la maison”, souffle t-on au Camp des Loges.”

Neymar, Draxler et Cavani absents, le journal sportif propose enfin ce onze possible contre l’OM : Areola – Kehrer ou Meunier, Silva, Marquinhos, Bernat – Alves ou Meunier, Verratti, Paredes, Kurzawa – Di Maria, Mbappé.

Le Parisien

“La mise à pied de Rabiot est susceptible d’aboutir à la rupture de son contrat. Mais le club ne devrait toutefois pas aller jusqu’à cette extrémité, commente Le Parisien. “Le fait de liker une vidéo relève de la liberté d’expression et ne peut pas à proprement parler être considéré comme une faute grave, relève l’avocate Claire Bielakoff. Après, le joueur a certainement dans son contrat un règlement ou une charte éthique à respecter, c’est sur ce motif-là que le PSG doit le poursuivre. Mais si on lui reproche uniquement ce fait, c’est largement critiquable et contestable. Quand au fait d’être aperçu en boîte de nuit, cela relève clairement de la liberté d’aller et de venir.” […] Le PSG aura donc certainement du mal à aller jusqu’au licenciement.”

Le quotidien francilien demande à des techniciens de la Ligue 1 d’expliquer la défaite du PSG contre Manchester United. Parmi eux Fabien Mercadal, entraîneur de Caen, qui déclare : “Dans les moments difficiles, on se raccroche à l’histoire du club, au passé, et c’est le cas de Manchester. Après le résultat négatif de l’aller, les Mancuniens n’ont pas paniqué. Le passé a malheureusement rattrapé le PSG. Pour moi, ce n’est pas une faute professionnelle. Mais aux moments clés, il faut des forces extérieures”.

Libération

Dans Libération, on peut lire cette chose… “le Qatar est le pays de l’argent et du football. Pourtant, s’il y a une chose qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est d’acheter les matchs. Année après année, le PSG apporte la preuve éclatante de son innocence à l’Europe et au monde entier. […] On sait que le PSG est l’instrument de la politique étrangère du Qatar, un pantin entre les mains de diplomates retors (et naïfs). Un pays si riche et avec de si hautes ambitions pourrait faire peur, il a l’habileté de se rendre ridicule. […] On salive d’avance à la prochaine campagne de recrutement du PSG : tout le monde voudra y aller en se disant que pour qu’ils aient des joueurs de ce niveau, c’est que vraiment on doit être payé autrement mieux qu’ailleurs.  […] ça, payer, le Qatar a l’air de savoir faire. Si le pays tient absolument à perdre de l’argent pour acquérir de la popularité, il y a tant de causes et d’entreprises qui seraient plus profitables en termes d’image, s’il ne s’agit pas juste de susciter l’hilarité générale. Plutôt que de venir au secours du football qui n’en a aucun besoin et ne cesse de manifester une ingratitude coupable, l’émirat miraud pourrait se consacrer à des pans entiers de l’économie en péril, par exemple l’ancienne région Nord, ces Hauts-de-France où le chômage est ce qu’il ne devrait pas, ou les intermittents du spectacle, toujours dans la crainte d’un mauvais coup.”

happywheels

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply