Revue de presse PSG : Bayern, Mbappé, Neymar, Navas, notes… – PSGInfos

Revue de presse PSG : Bayern, Mbappé, Neymar, Navas, notes…

By  |  0 Comments


Cet article vous est proposé par notre partenaire Canal Supporter

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 8 avril 2021, lendemain de victoire mémorable 3-2 à Munich face au FC Bayern (buts de Mbappéx2 et Marquinhos) qui restait sur 19 matches sans défaite en Champions League. Le ballotage est favorable (95% de chances de qualification statistiquement) mais chacun sait ici que tout peut arriver. D’autant plus que Keylor Navas a effectué 10 arrêts hier. Si Paris venait à se qualifier, sachons qu’à chaque fois que le Bayern a été éliminé en quart de finale de la compétition, c’était par le futur vainqueur…

“Rien n’est fait, bien sûr, mais le PSG a déjà rempli une partie de son contrat”, constate l’AFP. “Malgré un scénario qui pouvait faire craindre un renversement total de la rencontre, les Parisiens, sans céder à la panique, sont bel et bien allés chercher l’exploit: Mbappé, encore éblouissant hier soir, s’est offert un doublé d’une frappe parfaite (68e) du droit. Le Bayern, tenant du titre, qui était invaincu depuis plus de deux ans en Ligue des Champions, est donc tombé. Le PSG, lui, ne peut pas encore parler de revanche. Mais mardi prochain au Parc des Princes, les hommes de Pochettino auront l’occasion d’écarter un sérieux rival dans la quête de cette si désirée coupe aux grandes oreilles.”

Le PSG “s’accroche à son rêve : sur la pelouse enneigée du Bayern Munich, tenant du titre, il a réussi l’exploit”, observe La Voix du Nord. “La remontada subie au Barça il y a quatre ans ? Effacée en huitièmes. La finale perdue en août contre le Bayern ? En bonne voie d’être balayée. Le PSG version 2021, revanchard, continue de réécrire l’histoire du club, jusque-là marquée par ces moments de lose traumatisants.”

“Dans un match dément, le PSG a subi, parfois plié. Mais son réalisme et son caractère lui ont permis de ramener un précieux succès. Qu’il faudra encore confirmer”, résume L’Equipe. “À deux ou trois détails près, la soirée s’est passée comme prévu. Les deux stars ont été déterminantes dans le succès du PSG en réussissant chacun un doublé (passes/buts). Dans cette revanche de la dernière finale de Ligue des champions, le PSG a subi la quasi-totalité du match, il a repoussé les assauts de Bavarois déchaînés (31 tirs contre 6) et Navas a été monstrueux. Seule différence avec le scénario de Lisbonne (0-1), et elle change évidemment tout pour les champions de France, ces derniers ont fait preuve d’un réalisme foudroyant. […] Au moment où son inconstance est pointée du doigt et pourrait lui coûter le titre en L1, peut-être le PSG est-il en train de montrer qu’il a mûri, en fait. Et qu’en cette saison au calendrier dément, après avoir jugé qu’il serait incapable d’accomplir un exercice rond et abouti comme son adversaire du soir, il allait sélectionner ses ambitions comme ses stars comptent leurs pions. Un jeu dangereux, mais où il pourrait gagner gros. Pour cela, il faudra confirmer dans cinq jours. Avant de parler de demi-finales, il faudra se rappeler que Paris a réussi toutes ses performances de la saison à l’extérieur (Manchester, Marseille, Barcelone, Lyon). Et qu’avec une équipe aussi imprévisible, rien n’est jamais garanti. “

Les notes pour le PSG dans L’Equipe : Navas: 9 / Dagba: 4 / Marquinhos (non noté) / Herrera : 5 / Kimpembe: 5 / Diallo: 5 / Bakker: 5 / Gueye: 8 / Danilo Pereira: 7 / Di Maria: 6 / Neymar: 8 / Draxler : 5 / Mbappé : 9Les notes dans Le Parisien ce jour : Navas: 8 / Dagba: 4 / Marquinhos (non noté) / Herrera : 5 / Kimpembe: 6 / Diallo: 4,5 / Bakker: 4 / Gueye: 6 / Danilo Pereira: 7 / Di Maria: 4 / Neymar: 7 / Draxler : 4 / Mbappé : 8Le PSG “fait encore des miracles” ou encore “Paris héroïque”, titre Le Parisien. “C’est un matin léger, à siffloter dans les rues à moins de 10 km de chez soi, en se posant les questions que l’on a longtemps contenues avec le PSG. Oui, c’est à se demander si Navas est en ce moment le meilleur gardien du monde, si Neymar a déjà affiché une telle implication à Paris avec l’efficacité au bout, si la valeur de Mbappé ne prend pas 20M€ à chaque match de Ligue des champions, si Paris est devenu enfin une grande équipe quelle qu’en soit sa composition, si elle se qualifiera pour la demi-finale. Mais, chut !, il y a un match retour et c’est souvent là le problème, à ce moment-là que les questions se retournent comme un boomerang qu’on prend en pleine poire en général“, écrit Dominique Sévérac. “En attendant, c’est une certitude, le PSG s’est donné le droit de rêver alors que le Bayern n’avait jamais perdu en C1 cette saison. Avec une défense Dagba-Danilo-Kimpembe-Bakker après la pause, le PSG avait peu de chance de maintenir son avance, son 2-0 acquis en 28 minutes et déjà rogné par un but de Choupo-Moting, Paris confirmant qu’il est toujours autant trahi par ses ex. Paris a fait ce qu’il pouvait au cours d’un match sublime, dense, riche, avançant au rythme de plusieurs retournements. Des buts à gogo, des blessures à répétition, des joueurs majeurs au rendez-vous, surtout à­ Pa­ris : Neymar et Mbappé. Ce serait un dîner clandestin, il y aurait du caviar, du champagne et des langoustes pour résumer ce qu’on a vu, peut-être encore plus grand que la performance à Barcelone. On était invité chez le champion d’Europe quand même, dont personne n’avait annoncé le déclin, même pour un soir.”

happywheels

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply