PSG/OM – Pochettino répond à Villas-Boas, puis évoque les émotions, Neymar et Icardi – PSGInfos

PSG/OM – Pochettino répond à Villas-Boas, puis évoque les émotions, Neymar et Icardi

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Mauricio Pochettino, entraîneur du Paris Saint-Germain, s’est arrêté en conférence de presse après la victoire (2-1, retrouvez le résumé ici) face à l’Olympique de Marseille ce mercredi au Stade Bollaert lors du Trophée des Champions 2020. Le coach argentin a répondu à la réaction surprenante de son homologue marseillais André Villas-Boas, a évoqué son sentiment après son premier titre, la gestion des émotions des joueurs durant la rencontre, Neymar (attaquant de 28 ans) et le retour en forme de Mauro Icardi (buteur de 27 ans).

Pochettino « Mon opinion est que le PSG a mérité cette victoire. »
Si je suis d’accord avec Villas-Boas, qui dit que Marseille a été la meilleure équipe ?
Non. En général, je ne juge pas ce que disent mes collègues. C’est sûr que chacun a son opinion et sa vision par rapport à un match. Je me rappelle de la finale de la Ligue des champions contre Liverpool qu’on a perdue. On avait fait un bon match et, ce genre de match, il faut les gagner. Mon opinion est que le PSG a mérité cette victoire. Je trouve qu’on a fait un bon match et que c’est juste d’avoir soulevé ce trophée.
Mon sentiment après mon premier titre ?
Je suis content. Je veux remercier d’abord les joueurs, Leonardo, Nasser pour l’opportunité d’être ici, pour la confiance donnée. Je remercie aussi le staff de Thomas Tuchel. Si on était là, c’est grâce aux titres gagnés la saison passée par Thomas Tuchel et son staff.
Pourquoi je suis si calme ?
Je l’ai déjà célébré avec le staff et les joueurs dans le vestiaire. Comme tout entraîneur, on anticipe, on est déjà vers l’avant dans le match d’Angers. C’est le championnat, il faut gagner là-bas pour rester en haut du classement. On est concentrés sur le championnat. Le premier titre restera toujours quelque chose de spécial. Il sera gravé, mais il y en aura d’autres.
Pochettino « Je suis content de tout. »
De la fierté d’avoir battu Marseille pour ce premier titre ?
Je ressens une énorme émotion. Je partage depuis des années avec mon staff des choses dans divers clubs. Je suis passé près de certains titres. Là, au bout de si peu de temps à Paris, c’est extraordinaire. C’est une émotion dingue, surtout au PSG où je suis passé comme joueur il y a plusieurs années.
Content du contrôle des émotions de l’équipe pendant le match ?
Je suis content de tout, tous les aspects sont importants. Le football est un tout, on veut un contrôle total, le côté émotionnel en fait partie. Il faut savoir tout gérer. La satisfaction est de voir un joueur de joueurs qui avait eu une situation très difficile en septembre, mais ils ont été très intelligents pour ne pas recommettre les erreurs. Ils ont appris. Et ils ont eu la maturité dans la façon d’aborder le match.
Neymar n’a pas été dans le règlement de comptes ?
On a parlé avec tous les joueurs de la façon d’aborder un tel match. C’est un derby que tout le monde veut jouer, mais il faut le faire en gardant le contrôle des émotions dans un choc que tout le monde veut jouer. Je suis très heureux de la façon dont l’équipe est restée concentrée dans la compétition.
Pochettino « avec le calendrier que l’on a c’est important que tous les joueurs se sentent importants. »
Icardi de retour en forme ?
Je suis content d’avoir plus de joueurs dans l’effectif. On récupère des joueurs petit à petit. Icardi en fait partie. Il est clair que la concurrence avec des joueurs en bonne santé va augmenter notre niveau. Je suis content de lui mais aussi de Moise Kean. Ils sont deux joueurs différents, l’un est plus jeune, l’autre plus expérimenté, ils ont des caractéristiques différentes et avec le calendrier que l’on a c’est important que tous les joueurs se sentent importants.
Des progrès de l’équipe depuis mon arrivée ?
Oui, on voit des progrès dans différents secteurs, dans des parties où l’on veut installer nos idées. On le sent après douze jours de travail. C’est dû à l’intelligence et la capacité d’adaptation des joueurs.

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login