PSG-OM : les six clasicos de Mauricio Pochettino quand il était joueur – PSGInfos

PSG-OM : les six clasicos de Mauricio Pochettino quand il était joueur

By  |  0 Comments

Il l’a écrit en anglais sur son compte Instagram mais tous les supporters du PSG auront traduit sans mal le message : « Quand vous êtes Paris, vous connaissez la signification du Classique. » En accompagnant ces quelques mots de photos des quelques-uns des six clasicos qu’il a disputés lorsqu’il évoluait en défense centrale du PSG entre 2001 et 2003, Mauricio Pochettino, le successeur de Thomas Tuchel a visé juste.

« Je me souviens parfaitement de ces rencontres, a-t-il souligné à la veille du Trophée des champions, ce mercredi, à Lens (21 heures). Tous les matchs étaient très spéciaux. Pour les joueurs, les fans, le club. Le football est un sport d’émotions. On se rend compte avec la situation sanitaire à quel point les fans nous manquent. L’importance de ce match, je l’avais sentie déjà à mon époque. » Retour sur matchs intenses disputés par Mauricio Pochettino, version joueur.

17 février 2001, OM-PSG (1-0), 27e journée de Ligue 1

Pour son premier match face à Marseille, Pochettino, fraîchement arrivé au mercato de janvier en provenance de l’Espanyol Barcelone, s’incline au Vélodrome.

Sa note dans Le Parisien : « 5,5. Positionné stoppeur droit, l’international argentin a écarté nombre de ballons de la tête. Il s’est engagé sans retenue pour se faire respecter, ce qui lui a valu un avertissement (9e) pour un tacle sur Stankovic. »

29 novembre 2001, PSG-OM (0-0), 16e journée de Ligue 1

Dans le 3-4-2-1 de Luis Fernandez, les Parisiens dominent la rencontre mais ne parviennent pas à trouver la faille.

Sa note dans Le Parisien : « 5,5. Quelques fautes inutiles et des relances difficiles dues à des coéquipiers souvent statiques qui ne lui ont pas offert beaucoup de choix. L’Argentin reste néanmoins un pilier de l’équipe. »

12 avril 2002, OM-PSG (1-0), 32e journée de Ligue 1

Dans ce match où Pochettino est associé à El Karkouri le PSG était venu pour défendre le 0-0. L’entrée en jeu de Ronaldinho à l’heure de jeu ne change rien.

Sa note dans Le Parisien : « 5,5. Pierre angulaire de la défense, il a occupé avec rigueur la zone gauche de l’axe défensif. Des petites fautes techniques dans les relances. »

26 octobre 2002, PSG-OM (3-0), 12e journée de Ligue 1

Luis Fernandez a aligné un 4-4-2 inhabituel avec une surprise : Ogbeche titularisé couloir gauche. Cette option offensive perturbe les Marseillais. Emmenés par un immense Ronaldinho, les Parisiens maîtrisent leur sujet.

Sa note dans Le Parisien : « 6,5. Défenseur axial, il a dirigé avec maîtrise le système défensif. Rude dans les duels, il a apporté sa sécurité coutumière. Averti à la 66e. »

25 janvier 2003, PSG-OM (2-1 ap), 16e de finale de Coupe de France

Le PSG l’emporte grâce à un but de Fiorèse en prolongation. Dans un match spectaculaire marqué par les expulsions du Marseillais Dos Santos, du Parisien El Karkouri et l’entrée en jeu décisive de Ronaldinho.

Newsletter PSG express

Nos informations sur le club de la capitale

Sa note dans Le Parisien : « 6,5. Il débloque rapidement le match en réussissant une belle tête décroisée (14e). Averti (18e), il a, au fil des minutes, fait reculer la défense et permis à l’OM de revenir dans la partie. »

9 mars 2003, OM-PSG (0-3), 30e journée de Ligue 1

Pour sa dernière au Vélodrome, Pochettino réalise son meilleur clasico dans une équipe portée par un Ronaldinho en état de grâce.

Sa note dans Le Parisien : « 7. Très concentré, le capitaine parisien a magnifiquement dirigé sa défense. Précieux dans les airs, il a — enfin — fait partager la sérénité qui émane de son expérience. »

happywheels

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply