PSG/Monaco – Le but de Slimani est en fait très discutable – PSGInfos

PSG/Monaco – Le but de Slimani est en fait très discutable

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

On peut tous être d’accord pour dire que le match nul 3-3 entre le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco dimanche soir (20e journée de Ligue 1) a été une rencontre agréable à suivre et que le résultat n’a rien de choquant vu la rencontre. Mais il y a tout de même un point qui a son importance, le 3e but monégasque. Islam Slimani (attaquant de 31 ans), hors-jeu au moment du tir de Gelson Martins (ailier de 24 ans), profite d’un contre de Marquinhos (défenseur de 25 ans) pour tromper Keylor Navas (33 ans). Le Parisien a publié un article pour assurer que le but était bien valable en s’appuyant sur les règles du football. Mais il a exclus une partie importante. Voici tout ce qui concerne cette situation. Le joueur être sanctionné pour un joueur dans le cas où il touche le ballon :
« En tirant un avantage, car il joue le ballon ou interfère avec un adversaireaprès que le ballon a :

 rebondi ou a été dévié par un poteau, la barre transversale, un arbitreou un adversaire ;
a fait l’objet d’un sauvetage délibéré par un adversaire.
Un joueur en position de hors-jeu qui reçoit un ballon joué délibérément parun adversaire (à l’exclusion d’un ballon ayant fait l’objet d’un sauvetagedélibéré par un adversaire) n’est pas considéré comme tirant un quelconqueavantage de sa position.
Effectuer un ‘sauvetage’ consiste à intercepter, ou tenter d’intercepter,le ballon qui se dirige vers le but avec n’importe quelle partie du corpsà l’exception des mains ou des bras (sauf le gardien dans sa propre surfacede réparation). »
Alors certes, le journal francilien précise que la la commission fédérale des arbitres a expliqué en juillet dernier une chose qui s’approche de cette situation « un ballon joué dans la surface de réparation avant qu’un défenseur le dispute de la tête pour le dégager. « Il manque son geste et dévie le ballon vers un autre attaquant, en position de hors-jeu lors du botté, qui n’allait pas au duel », poursuit le document. Dans cette situation, il n’y a pas lieu de siffler car « le défenseur a manqué un geste technique par sa propre maladresse sans que cela ne soit dû à la position du ballon ni à la présence d’un adversaire. »
Il y a ainsi clairement de quoi interpréter, pour un but certes, mais aussi pour un hors-jeu. Difficile de parler tout à fait d’une « maladresse » sur un tacle qui contre un tir et servait de « sauvetage », qui ce suffit dans la loi du football pour annuler le but. Alors on ne veut pas aller se plaindre, car la décision n’est pas complète insensée. Mais elle est loin d’être évidente et aurait aussi pu tourner en faveur du PSG. C’était peut-être le plus juste d’ailleurs. Car on peut aussi compter que la présence de Slimani de Marquinhos l’oblige à faire ce genre précipité

Le but :
[embedded content]

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login