PSG : Baku, Castagne, Marusic… qui pour remplacer Thomas Meunier ? – PSGInfos

PSG : Baku, Castagne, Marusic… qui pour remplacer Thomas Meunier ?

By  |  0 Comments

Si la pandémie redistribue les cartes du prochain mercato, la gestion du départ de Thomas Meunier se soustrait à ces contingences et oblige Leonardo, le directeur sportif, à lui dénicher un successeur. Thilo Kehrer, titularisé comme latéral droit face à Dortmund, le 11 mars (2-0), incarne une alternative. Mais Thomas Tuchel a besoin d’un véritable spécialiste, car, dans son esprit, le jeune Colin Dagba représente plus une doublure.

Il ne faut, toutefois, pas imaginer Paris casser sa tirelire pour pourvoir à ce remplacement. En raison de la crise du coronavirus, le club champion de France se prépare, en effet, à enregistrer des pertes considérables (légèrement supérieures à 200 millions d’euros). Le dossier Mauro Icardi demeure prioritaire. S’il se conclut à 70 millions d’euros, conformément à l’option d’achat de l’attaquant argentin, ou même un peu en dessous comme l’espèrent les financiers parisiens, il faudra se montrer ingénieux afin de suppléer le Belge.

Alexander-Arnold et Carvajal inaccessibles

En Europe, ils sont nombreux à se prévaloir de références emballantes. Mais la qualité à un prix. Tret Alexander-Arnold (Liverpool) ou Dani Carvajal (Real Madrid) sont, ainsi, inaccessibles. La remarque vaut, aussi, pour Achraf Hakimi, 21 ans. Prêté au Borussia Dortmund par le Real depuis deux saisons, il ne sortira pas à moins de 55 millions d’euros et paraît promis à regagner Madrid durant l’été. En Bundesliga, le nom de Ridle Baku circule, malgré les dénégations du directeur sportif de Mayence.

Ridle Baku, défenseur de Mayence, est estimé à 8 millions d’euros/DPA/Picture-alliance
Ridle Baku, défenseur de Mayence, est estimé à 8 millions d’euros/DPA/Picture-alliance  

Plus âgé de quelques mois, il, ne manque pas d’atouts. « Hakimi lui est supérieur, mais Baku a un potentiel énorme et un gros volume de jeu. Maintenant il doit se fixer, remarque Patrick Guillou, le consultant de beIN Sports pour le championnat allemand. Il évolue souvent comme milieu défensif, mais tient aussi le couloir droit avec succès. » Son tarif, estimé à 8 millions d’euros, n’aurait rien de rédhibitoire.

« Si je devais conseiller un autre garçon au PSG, ce serait Stefan Lainer l’international autrichien de Mönchengladbach, ajoute Guillou, lui-même ancien latéral droit. Il est très impliqué et fort dans les un contre un.

Des bonnes pioches à Bergame

L’exemple à suivre pour Paris s’appelle Juan Bernat, réelle bonne pioche, acheté 15 millions d’euros en août 2018. « Un latéral de qualité se négocie difficilement, désormais, en dessous de cette somme, note l’agent Yvan Le Mée. Il s’agit de joueurs très recherchés. Le temps des besogneux confinés à un rôle strictement défensif est révolu. Ils proposent dorénavant des solutions supplémentaires à leurs entraîneurs. Leur coût a donc été revu à la hausse. »

A l’été 2019 et encore l’hiver dernier, Leonardo, parfaitement introduit sur le marché italien, s’était renseigné sur Mattia De Sciglio (Juventus Turin). Il s’agissait surtout de pallier une éventuelle blessure de Juan Bernat, le club n’ayant plus confiance en sa doublure, Layvin Kurzawa, lui aussi en fin de contrat au 30 juin. De Sciglio aurait été proposé récemment à Barcelone.

Hans Hateboer, de face, et Timothy Castagne, font partie des meilleurs latéraux de Serie A cette saison./Icon Sport/Roberto Ramaccia
Hans Hateboer, de face, et Timothy Castagne, font partie des meilleurs latéraux de Serie A cette saison./Icon Sport/Roberto Ramaccia  

« En Italie, le meilleur pour moi cette saison est Hans Hateboer, le Néerlandais de l’Atalanta », assure Le Mée, en charge des intérêts de Ferland Mendy. Quart de finaliste de la Ligue des champions, le Batave de 26 ans attise des convoitises (Juventus Turin, Naples et l’AC Milan). Arrivé de Groningen en 2017 pour un peu plus d’un million d’euros, il serait aujourd’hui coté à prés de 20.

Toujours à Bergame, Leonardo aurait un œil sur l’international Belge Timothy Castagne. À l’aise à droite comme à gauche, il a rencontré quelques pépins physiques cette saison, mais jouit d’une belle aura dans son pays (un transfert de l’ordre de 15 millions d’euros). « Un top joueur à la mentalité exemplaire. Il aurait sans doute été sélectionné pour l’Euro », confie Kevin Sauvage, journaliste à la Dernière Heure. En fin de contrat dans un an, il aurait déjà reçu une proposition de ses dirigeants afin d’étirer son bail de deux ans. A 24 ans, il pourrait, pourtant, être tenté de marcher dans les pas de son compatriote Meunier.

Adam Marusic, défenseur de la Lazio Rome, est dans les petits papiers du PSG./LaPresse / Icon Sport
Adam Marusic, défenseur de la Lazio Rome, est dans les petits papiers du PSG./LaPresse / Icon Sport  

A la Lazio, Adam Marusic, 27 ans a un coût à peine plus élevé (20 millions d’euros), même si les discussions avec le président transalpin Claudio Lolito se révèlent souvent complexes. Le Monténégrin a déjà été évoqué plusieurs fois dans le viseur du PSG.

« Il est très rapide, tonique et excellent contre-attaquant. Dans le schéma de Inzaghi, avec 3 centraux, voilà un parfait piston droit, peu avare de ses efforts. Je ne l’ai jamais vu dans un système à 4, analyse Grégory Paisley, l’ancien parisien, spécialiste de la Serie A pour beIN Sports. C’est pareil pour Hateboer, défenseur de devoir, complet dans tous les domaines ou Castagne. Le Belge ? je l’aime bien aussi. Après on peut se demander si des joueurs de l’Atalanta, à l’aise dans un collectif bien huilé, parviendraient à s’exprimer à Paris avec des consignes de jeu différentes ».

En France, on ne voit guère que Léo Dubois (Lyon) et Hamari Traoré (Rennes), comme possibles successeurs de Meunier.

La piste Ricardo Pereira

En Angleterre, enfin, si la piste menant à Diogo Dalot (Manchester United) offre peu de consistance, celle se rapportant à Ricardo Pereira, l’ex-Niçois, aujourd’hui à Leicester, n’est pas dénuée d’attraits quoique onéreuse (30 millions d’euros).

« On ne sait jamais ce qui peut se passer dans le futur. C’est un grand club. J’ai joué en France. Je connais le club et le championnat, expliquait voici quelques mois l’international portugais (7 sélections) au sujet d’un intérêt du PSG. C’est le plus grand club en France. Il joue la Ligue des champions et le titre dans toutes les compétitions. Mais pour l’instant, il n’y a rien. »

Opérée avec succès, en mars, d’une rupture des ligaments croisés du genou droit, cette valeur sûre de la Premier League, a, par le passé, été inscrite sur les tablettes parisiennes. Il reste à savoir si Leonardo rouvrira ce dossier.

happywheels

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply