Neymar et le PSG en terrain miné à Guingamp – PSGInfos

Neymar et le PSG en terrain miné à Guingamp

By  |  0 Comments

C’est donc à Guingamp que la star parisienne va étrenner son nouveau maillot. Un terrain où le PSG n’a pas été en réussite ces dernières années.

Pour un joueur choyé et protégé comme Neymar, les effets de surprise sont parfois limités. Toujours escorté d’une avalanche de flashs, de plusieurs de ses coéquipiers brésiliens ou des conseils de son entraîneur, le numéro 10, star de la Seleção, va découvrir son nouvel univers de travail dimanche soir à Guingamp. Mais la prudence sera de mise dans un contexte piégeux, avec 11 adversaires et 18 000 supporteurs armoricains sans doute survoltés.

Paris n’a gagné qu’une fois au Roudourou lors de ses quatre derniers voyages, pour un nul et deux défaites, notamment celle de l’an passé (2-1). « Les joueurs ont prévenu les recrues, Dani Alves, Yuri (Berchiche) et Neymar, que c’était un match difficile, que nous avions besoin de bien travailler », glisse Unai Emery. L’entraîneur a insisté auprès de sa nouvelle pépite, qu’il couve de toutes les attentions.

LIRE AUSSI

Emery : « Je protège Neymar. C’est avant tout une personne »

Il l’a non seulement briefée sur les caractéristiques de la Ligue 1, mais aussi sur son mode de fonctionnement. « Je le protège parce qu’avant d’être un top joueur, c’est surtout une personne », glisse le Basque dans un accès de paternalisme. Et même si Neymar fait tout pour se fondre dans le groupe, à grands coups d’éclats de rire et d’enlacements de ses coéquipiers, il est vite ramené à la réalité dans un décor jamais vu à Paris. Ces files de visages qui le guettent pendant des heures devant le camp des Loges, quitte à ne voir que des vitres teintées défiler à toute allure. Ces maillots qui se vendent par milliers. Cette sécurité inédite et cette folie médiatique qui lui rappellent dans quelle sphère le place le PSG.

Dans le onze de départ sur le côté gauche

Côté jeu, Neymar bouillonne. Alors qu’il a joué plus de 50 matchs officiels au cours de chacune des quatre dernières saisons, le dribbleur est sevré de compétition depuis deux mois et demi. « Physiquement, il est capable de disputer les 90 minutes », assure Emery, qui lui donnera tout le temps de jeu qu’il voudra. Neymar va se glisser dans le onze de départ sur le côté gauche. Il sera facile d’évaluer son apport, puisque le système de jeu devrait rester le même que d’ordinaire, et cette arrivée se fera aux dépens de Pastore.

LIRE AUSSI

PSG : ce que Neymar va changer pour Unai Emery

Dans l’attaque parisienne, il y aura donc Neymar, Cavani et sans doute Di Maria, laissant rien de moins que Pastore, Lucas, Ben Arfa, Jesé (absent pour raisons personnelles), Draxler et Guedes sur le banc ou hors du groupe. L’accueil au Novotel de Saint-Brieuc, ce samedi soir, devrait confirmer côté coulisses la nouvelle ère dans laquelle a pénétré le club. Côté terrain, il faudra patienter 24 heures de plus pour le savoir.

Guingamp se prépare à la « fête »

 

Le jour de l’arrivée de Neymar au PSG, le club de la capitale a écoulé plus de 12 000 maillots floqués au nom de la star. C’est presque le double du nombre d’habitants de Guingamp, où le Brésilien va faire ses premiers pas en Ligue 1 dimanche. « C’est le football paillette contre le football populaire ! » se réjouit Bertrand Desplats, le président de l’En Avant Guingamp dont le budget, 26 millions d’euros, ne couvrirait même pas une année de salaire net de l’ancien Catalan !

Longtemps incertaine, la venue de Neymar a été officialisée vendredi à la mi-journée, obligeant le club costarmoricain à renforcer son dispositif de sécurité de manière significative. Evidemment, l’événement a fait chavirer toute une ville. « La rencontre va être suivie dans le monde entier, en salive d’avance Lucas Deaux, le milieu de l’EAG. On fait du foot pour jouer ce genre de match ! » Son entraîneur, Antoine Kombouaré, ne boude pas non plus son plaisir à l’idée de frapper les esprits. « Gagner contre le PSG avec Neymar sera encore plus retentissant », s’est enthousiasmé le coach en conférence de presse vendredi. Et le technicien sait de quoi il parle : il avait réussi le coup parfait le 17 décembre dernier, infligeant aux Parisiens (2-1) une défaite dont ils se souviennent encore…

Charles Guyard, à Guingamp

happywheels

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply