Monaco/PSG – Ménès fustige l’arbitrage, Dagba et Diallo « n’ont pas le niveau pour le PSG » – PSGInfos

Monaco/PSG – Ménès fustige l’arbitrage, Dagba et Diallo « n’ont pas le niveau pour le PSG »

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Pierre Ménès est revenu via son blog les premiers matchs de la 11e journée de Ligue 1 qui se déroule ce weekend et donc sur la défaite vendredi soir du Paris Saint-Germain à Monaco (3-2, retrouvez le résumé ici). Le journaliste de Canal+ rappelle que, même si la performance parisienne est loin d’être à la hauteur attendue, l’arbitrage a aussi joué un bien triste rôle dans ce match avec un 3e but parisien étrangement refusé.

Ménès « Une décision inique et scandaleuse. »
« C’est vrai que le PSG était très diminué, mais l’ASM aussi : quand il manque Lecomte, Aguilar et Ben Yedder, c’est beaucoup pour une équipe aussi jeune. Toujours est-il que sans monsieur Turpin, le champion en titre aurait dû mener 3-0 à la mi-temps, Mbappé marquant ses 98e et 99e buts en L1 avant que Keane n’inscrive le troisième. Un but totalement valable mais refusé de façon incompréhensible par monsieur Turpin et par la VAR. Une décision inique et scandaleuse.
Après le repos, les esprits chagrins diront qu’on a vu la différence entre un entraîneur qui maîtrise la tactique et l’autre qui ne sait pas. Maintenant, je veux bien qu’on dise tout ce qu’on veut concernant Tuchel, on a aussi vu une équipe qui a joué avec ses moyens et son enthousiasme et une autre qui préparait son match de Ligue des Champions puisque Mbappé et Di Maria sont sortis, que Neymar est rentré tardivement et que Marquinhos n’a pas joué…
Ménès « Une saison très spéciale dans la mesure où Tuchel n’a jamais pu aligner son équipe-type. »
Il est bien évident que, malgré toute leur bonne volonté, ni Dagba ni Diallo n’ont le niveau pour jouer dans un club comme le PSG. Diallo, c’est penalty à chaque fois, ça commence à à devenir un vrai souci. C’est la troisième défaite en onze matchs pour Paris cette saison. Une saison très spéciale dans la mesure où Tuchel n’a jamais pu aligner son équipe-type. »
S’imposer à Monaco après la trêve internationale et avant la Ligue des Champions n’avait rien de simple. On ne pouvait pas s’attendre à ce que le PSG se « balade » sur la pelouse monégasque. Cependant, on a tout de même été un peu déçu pour une première mi-temps un peu brouillonne. Il a fallu une très bonne défense centrale pour éviter de prendre des buts face à un ASM qui manquait en plus un peu de précision dans la fin de ses actions. Et heureusement que la vitesse de Kylian Mbappé (attaquant de 21 ans) a pu être utilisée face à un Monaco qui a fini par oser jouer haut afin d’aller ouvrir le score. Le 0-2 à la pause n’était pas complètement volée, mais il semblait tout de même un peu flatteur.
Malheureusement, l’entame de première période n’a pas été meilleure et Monaco a fini par en profiter, avec en plus des changements à la pause qui ont fait du bien. On n’a pas même été très surpris au moment du 2-2. Même s’il y a un but étrangement refusé pour Paris en première mi-temps, il était difficile de se plaindre voir Paris mener a fini par semble un peu injuste par rapport à la la qualité de jeu. D’ailleurs, Monaco a finalement pu aller chercher une victoire en ayant mis de la qualité dans sa seconde période pour servir une belle mentalité. C’est une soirée inquiétante pour les Parisiens, il faut une vraie remise en question et un réveil pour la Ligue des Champions mardi face à Leipzig.
Pour ce qui est de l’arbitrage, bien sûr qu’il a une influence importante sur le résultat et que la décision est très difficile à comprendre. Il ne faut pas oublier. Cependant, le loupé parisien ne peut pas être caché par cet élément. Cette équipe doit savoir tenir quand elle mène 0-2. Les Parisiens ont lâché en seconde période. Peut-être avec Leipzig dans la tête, mais ce club doit avoir l’expérience pour gérer un tel moment. Diallo est en partie responsable et on peut se poser des questions sur sa place à Paris. Mais il ne faudrait pas trop l’isoler dans un raté collectif. Même s’il serait temps pour lui, Dagba et Kurzawa, notamment, d’amener plus de garanties.

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login