Mamadou Sakho se reconnait toujours dans les jeunes formés au PSG et est fier – PSGInfos

Mamadou Sakho se reconnait toujours dans les jeunes formés au PSG et est fier

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Il y a toujours beaucoup de prétendants mais peu d’élus pour devenir football professionnel et les jeunes du Paris Saint-Germain n’échappent pas à la règle. Surtout pour réussir à intégrer l’équipe première. Né en 1990, Mamadou Sakho a rejoint le centre de formation du PSG à l’âge dans 12 ans et a fait ses gammes avec le club parisien jusqu’à devenir le pus jeune capitaine de l’équipe professionnelle (et de la Ligue 1) à seulement 17 ans et 8 mois. Même s’il est parti en Angleterre après 7 saisons passées au club, il n’a jamais manqué une occasion de répéter son amour pour le club parisien et il a encore tout récemment démontré cette affection pendant un live sur l’application Instagram via un live avec le supporter Sabri Parisien ou Rien.« Réussir à porter le maillot du PSG en pro c’est un long parcours. Quand tu es petit et que tu portes ce maillot-là, il est lourd. Pourquoi ? Parce que tu vas te taper déjà dans des banlieues. Quand tu arrives par exemple à Sarcelles avec le maillot du PSG, les adversaires pensent que tu es des petits bourgeois. Il a fallu montrer d’où tu viens. Après représenter ce maillot au Parc des Princes, c’est un chemin de fou. Atteindre le niveau professionnel, c’est déjà quelque chose d’exceptionnel. Je suis fier de sortir du centre de formation du PSG.Sakho « quand un joueur joue avec cet état d’esprit là les supporters se sentent fiers. »Mais ce qui me rend encore le plus fier aujourd’hui, c’est quand je vois un gamin du centre de formation faire sa première entrée ou faire des bouts de matchs avec l’équipe première. Je me dis ‘tu vois ce gamin qui joue il a exactement le même parcours que moi, il s’est battu dans les centres de formation. Il a dû marcher de la gare de St-Germain-en-Laye et traverser toute la forêt à pied dans le noir le dimanche soir pour ne pas arriver en retard. Un gamin de plus qui peut faire toute la fierté de Paris et de sa banlieue’. Tu sens la niaque, comme moi, et quand un joueur joue avec cet état d’esprit là les supporters se sentent fiers. », propos relayés par ParisTeam.Il ne faut jamais oublier d’où on vient et il semble que l’international français ait bien retenu ce dicton. Aujourd’hui remplacé par d’autres jeunes issus du centre de formation comme Presnel Kimpembe (défenseur central de 24 ans) par exemple en défense centrale, il a su montrer le chemin et prouver qu’il était possible pour un jeu d’arriver jusqu’en équipe première.Malgré la vente de plusieurs joueurs formés au club pendant le mercato estival, l’entraîneur allemand Thomas Tuchel a fait appel à bien d’autres joueurs issus du Camp des Loges comme Colin Dagba (arrière droit de 21 ans), Tanguy Kouassi (défenseur central de 17 ans), Adil Aouchiche (milieu de 17 ans), Loïc Mbe Soh (défenseur central de 18 ans). Espérons que cela devienne de plus en plus une habitude et que plusieurs sauront rester dans l’équipe première sur le long terme.Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login