L’Equipe fait une liste de tensions au PSG : colère de Cavani, Icardi pas aimé des Argentins, Camp des Loges… – PSGInfos

L’Equipe fait une liste de tensions au PSG : colère de Cavani, Icardi pas aimé des Argentins, Camp des Loges…

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Ce mardi, veille de début en Ligue des Champions du Paris Saint-Germain avec la réception du Real Madrid (1ere journée de la phase de groupe), L’Equipe s’est lancé dans un point sur la situation du club du côté des points négatifs. Il y a un peu de tout, on a gardé l’essentiel.
« Leader, le PSG ne l’était plus en Ligue 1 au sortir de la défaite à Rennes. Ce soir-là, pas grand-chose ne roule en Bretagne. A la mi-temps, Cavani, courroucé, demande à son entraîneur pourquoi Kylian Mbappé est exempté de pressing. (…)

En lui glissant Icardi sous les crampons, certains espère voir une sortie de route de l’Uruguayen. Seulement, l’arrivée de l’Inter Milan n’a pas été du goût de tout le monde dans le vestiaire. Ses compatriotes Angel Di Maria et Leandro Paredes sont des amis de Lionel Messi, lui-même très proche de Maxi Lopez, l’ex de Wanda Nara…la femme d’Icardi. (…)
Les départs de Gianluigi Buffon et de Dani Alves, deux cadres précieux lorsqu’il s’agissait d’apaiser les tensions, pourraient redistribuer les cartes du leadership. ‘On ne sent pas le même enthousiasme, ni la même énergie’, confirme un intime du groupe. »
L’Equipe s’ennuyait ?
A tout cela, le quotidien sportif ajoute brièvement que des joueurs se plaignent de pelouses au Camp des Loges qui seraient « trop dures » et évoque le « fameux » fossé entre le coach Thomas Tuchel et certains de ses joueurs. Un tout qui sort un peu de nul part et permet de lancer quelques polémiques alors que le cas de Neymar (attaquant de 27 ans) semble un peu apaiser pour le moment. Surtout qu’il est suspendu face au Real. Alors il faut d’autres affirmations croustillantes. Ce qui ne mérite pas énormément d’attention, sauf que l’on voit encore des supporters pour y croire sans prendre du recul.
Pourtant, il en faut beaucoup. La plus grande nécessaire est face au quotidien sportif, qui a souvent fait des affirmations erronées à propos de la vie interne du PSG. Ici, il n’y a aucune trace de la plainte de Cavani, encore moins de fameuses tensions entre Icardi et les Argentins et les confessions d’un « intime » sont à prendre avec des pincettes. On a le sentiment que le journal a simplement transformé des hypothèses en « informations). Pour ce qui est du Camp des Loges, il peut y avoir des joueurs qui ont eu de mauvaises sensations. Des discussions sont alors possibles. Mais là, il n’y a rien de sûr non plus. Et le fossé entre Tuchel et l’équipe est un discours classique dans les médias, toujours sans preuve.

On finira avec quelques traces visibles de la relation « compliquée » (c’est terrible, attention) entre Icardi et ses compatriotes (Di Maria et Paredes) :

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login