Le PSG a mis un peu plus de la moitié de ses salariés au chômage partiel, selon France Bleu – PSGInfos

Le PSG a mis un peu plus de la moitié de ses salariés au chômage partiel, selon France Bleu

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Face à l’épidémie du coronavirus, à peu près tous les secteurs affrontent des difficultés importantes. Le football n’y échappe pas et les clubs sont obligés de trouver des solutions pour minimiser les pertes. Ainsi, d’après France Bleu, le Paris Saint-Germain a mis un peu plus 400 salariés au chômage partiel en janvier, ce qui est un peu plus de la moitié de son personnel qui est d’environ 700 personnes.

« Le Paris-Saint-Germain a décidé de mettre depuis le 4 janvier un peu plus de 400 personnes au chômage partiel. Seul le secteur sportif n’est pas impacté par cette décision. Pour le reste, du service marketing à la billetterie en passant par la comptabilité ou les commerciaux et les juristes, chaque employé jusqu’au responsable de service se retrouve avec un ou plusieurs jours de chômage partiel par semaine.
« à l’exception du domaine sportif, personne n’est épargné par la mesure. »
En mars 2020 déjà, puis sur la période de novembre, le club avait décidé d’actionner le chômage partiel pour une partie de son personnel. A l’époque, seuls celles et ceux qui travaillaient à la billetterie, l’organisation des matchs, au marketing et dans les boutiques étaient concernés par ces mesures. Cette fois, à l’exception du domaine sportif, personne n’est épargné par la mesure. »
Ce média étant fiable, il n’y a pas de raison de douter de cette information. Surtout qu’il y a du sens à ce que le PSG cherche ainsi à réduire ses dépenses. Aujourd’hui, il y a même peu d’utilité à avoir tout le monde au travail au niveau de la billetterie puisque les huis clos. Compte tenu de l’évolution récente de la situation sanitaire, cela devrait malheureusement continuer. Avec des pertes estimées à 300 millions d’euros cette saison, le club devrait donc continuer à faire attention, comme tous les clubs.
Sans oublier que la situation autour de la diffusion de la Ligue 1 est aussi très incertaine et tendue. On rappelle que l’UNFP a d’ailleurs appelé les joueurs à parler avec les clubs d’une baisse des salaires. Ce qui semble nécessaire pour limiter les dégâts, même si on espère aussi que les problèmes pourront être réglés petit à petit.

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login