La Ligue donne raison à Rabiot dans son litige face au PSG, rapporte L’Equipe – PSGInfos

La Ligue donne raison à Rabiot dans son litige face au PSG, rapporte L’Equipe

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Après des mois de polémiques et de tensions, Adrien Rabiot a quitté le Paris Saint-Germain cet été à la fin de son contrat afin de rejoindre la Juventus Turin. Mais le club et le Titi parisien ne pouvaient pas encore totalement se quitter puisqu’ils avaient un litige à régler devant la Ligue de Football Professionnel autour de sanctions du PSG à l’encontre du joueur. Et c’est ce dernier qui a obtenu gain de cause, indique L’Équipe.
« Selon nos informations, la commission paritaire d’appel de la Ligue a notifié, le 30 août, aux deux parties sa décision : elle confirme la décision de la commission juridique de la LFP du 3 juin 2019, qui donnait déjà raison au joueur. En résumé, le PSG n’avait pas à lui retirer sa prime d’éthique au mois de mars pour avoir ‘publiquement liké une vidéo publiée par Patrice Evra que le réseau social Instagram’ à la suite de l’élimination du club de la capitale en Ligue des Champions.

« La mise à pied disciplinaire de M. Adrien Rabiot est irrégulière. »
La commission estime également que ‘la mise à pied disciplinaire notifiée le 3 avril 2019 est intervenue postérieurement au non-versement de la prime d’éthique qui revêt le caractère d’une sanction, qu’en l’application d’un ‘non bis in idem’, le PSG ne pouvait sanctionner deux fois M. Adrien Rabiot pour les mêmes faits fautifs; qu’il y a donc lieu de considérer que la mise à pied disciplinaire de M. Adrien Rabiot est irrégulière’. »
Ainsi, le PSG aurait mal agi avec Rabiot, du moins sans respecter les règlements. On aura du mal à trouver cela très grave dans ce dossier qui concerne un joueur dont le comportement est vraiment mal passé. Mais cela n’enlève pas le fait que Paris est en faute. Et on peut penser que le club ne va pas encore se battre dans ce dossier. La seule solution étant de se tourner vers le Tribunal des Prud’hommes. Sauf qu’il est temps de clore ce dossier pénible et de passer à autre chose maintenant que Rabiot est parti.

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login