Jean-Pierre Rivère propose de commencer les prochaines saisons de football en février – PSGInfos

Jean-Pierre Rivère propose de commencer les prochaines saisons de football en février

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Jean-Pierre Rivère, président de l’OGC Nice, a été interrogé par L’Equipe à propos de la suspension de la 2019-2020 à cause de l’épidémie du coronavirus. L’occasion pour le dirigeant de proposer une solution « extrême » pour l’exercice en cours et les prochaines années. Il s’agit de finir la saison en octobre et de commencer la prochaine en février. Ce qui deviendrait le schéma pour au moins les prochaines années.
Rivère « Imaginez un foot où on puisse jouer tout le mois de mai, de juin, de juillet… »
« Bien sûr qu’on souhaite tous finir la saison le plus vite possible, mais si on ne peut pas ? Au-delà de l’année en cours, essayons de donner une cohérence aux trois saisons à venir. En 2022, la Coupe du monde au Qatar se déroule du 21 novembre au 18 décembre. Mon idée a pour objectif de s’adapter à cette compétition décalée, et à l’inconnu d’aujourd’hui. Nous pouvons prendre tout notre temps pour finir la saison actuelle en octobre ou novembre, et on démarre la saison prochaine en février. On peut intégrer l’Euro en juin et nous finissons fin octobre. En 2022, on fait une petite trêve en août et le même déroulement avec la Coupe du monde dans la foulée.

Ma réflexion est partie de la date de la Coupe du monde, et du fait qu’on ne maîtrise pas le temps nécessaire pour éradiquer le coronavirus. Ce calendrier permet de donner du temps pour se remettre à l’endroit sanitairement, économiquement. C’est une idée extrême mais qui a du sens. Elle permet d’éviter les matches en janvier, là où on joue le plus actuellement alors que les pelouses sont les plus dégradées. Imaginez un foot où on puisse jouer tout le mois de mai, de juin, de juillet…
Rivère « Si ça donne satisfaction, pourquoi ne pas continuer ? »
Et même si l’Euro et la Coupe du monde doivent rester en période d’été, pourquoi pas, vous marquez une trêve dans votre Championnat et vous reprenez ensuite. On aurait des joueurs moins épuisés, avec des compétitions plus dynamiques. Cela peut s’envisager mais ça doit l’être sur un plan européen, mondial, et la pandémie peut nous y amener. Si ça donne satisfaction, pourquoi ne pas continuer ? »
C’est donc une proposition forte que fait le président niçois, avec un bouleversement qui ne s’arrêterait pas à la saison 2019-2020. Il s’agirait de repenser tout le calendrier footballistique pour les prochaines années. Ce qui n’est pas insensé dans une certaine mesure, puisque la saison prochaine sera forcément changée à cause de la fin de celle en cours qui n’arrivera que tardivement. Il va donc falloir s’adapter sur plus que les prochains mois. Alors pourquoi penser à diverses options, donc celle-ci. Elle est « extrême », mais pas dénuée de sens. Il n’y a pas une obligation à rester dans le schéma actuel.
Cependant, il n’est pas décidé au hasard non plus. Le fait de ne pas jouer l’été vient notamment de la difficulté pour les joueurs à jouer à haute intensité dans de fortes chaleurs. Un point essentiel que Rivère semble un peu oublier. Il est plus simple et sain de jouer avec des températures proches de 0 que lorsqu’elles se rapprochent des 30 et plus. Il y a même une vigilance à avoir l’été. Sans oublier que les terrains ne sont pas forcément beaucoup plus agréables quand ils sont très secs. Ou alors il faudrait régulièrement arroser pour cela reste jouable aux meilleures conditions. Rien d’idéal, notamment au niveau écologique.

Enfin, il faudrait que toute l’Europe arrive à se mettre d’accord sur ce nouveau calendrier, une énorme opération qui s’annonce très compliquée. Et on a du mal à imaginer que les joueurs de tous les championnats aient envie de jouer durant l’été. Ce peut être une solution exceptionnelle, mais on a du mal à la voir s’appliquer sur le long terme.

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login