Duluc « Tuchel commence à ressembler d’un peu plus près à l’entraîneur que décrivait Dortmund » – PSGInfos

Duluc « Tuchel commence à ressembler d’un peu plus près à l’entraîneur que décrivait Dortmund »

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Sans surprise, la défaite du Paris Saint-Germain 5-1 contre le LOSC dimanche soir au Stade Pierre Mauroy (32e journée de Ligue 1), fait beaucoup réagir. Le journaliste de L’Equipe Vincent Duluc a logiquement évoqué ce sujet. Mais plus que le loupé d’une équipe décimée, il retient la colère du coach Thomas Tuchel après la rencontre qui était dirigée contre la direction et le groupe trop restreint à sa disposition.
« L’événement le plus important de la soirée de dimanche n’est pas la quatrième défaite en 2019 du futur champion de France. Il s’en remettra. Mal, peut-être, parce que l’amertume, la nervosité et le doute ne le quittent guère depuis son élimination face à Manchester United en C 1, ainsi qu’en témoigne la sortie acrimonieuse de Thomas Tuchel contre ses dirigeants, hier soir, que l’entraîneur allemand a accusés de l’avoir privé de Rabiot et de Diarra.

« Une ambiance qui se tend. »
Les Parisiens s’en remettront, et ils auront le sourire sur les photos qui les verront fêter leur sixième trophée de champion de France en sept ans, mercredi soir à Nantes ou dimanche prochain contre Monaco. Sans Neymar, Cavani, Di Maria ni Marquinhos, ils sont, en ce moment, un train-train qui n’arrive pas à l’heure, dans une ambiance qui se tend, alors que Tuchel commence à ressembler d’un peu plus près à l’entraîneur que décrivait Dortmund. »
Pour ce qui est de la défaite, Duluc a étrangement en partie raison. C’est très désagréable sur le moment, mais ce sera effacé au fil des jours. Il le faut même. Le PSG doit simplement se souvenir qu’il n’a pas le droit de refaire une telle prestation. Mais il faut surtout se concentrer sur la Ligue 1 à bien terminer et la Coupe de France à gagner. Des titres bien plus importants qu’une très mauvaise soirée marquée par deux blessures tôt dans le match et un carton rouge qui influence forcément la suite.
Tuchel a de quoi être en colère.
L’essentiel n’est pas sur cette soirée, mais sur la globalité. C’est là que Tuchel a bien raison. Il y a enfin un signe clair des soucis dans l’effectif à sa disposition. L’entraîneur n’avait pas assez de milieux à sa disposition et Adrien Rabiot (24 ans) lui a été retiré. Il manque de quoi faire tourner et avoir des solutions face aux absences. Ou simplement pour des idées tactiques. Le coach allemand pourrait prendre des jeunes de la formation, mais il ne veut pas le faire simplement pour le nombre de temps en temps. Ce qui n’est pas idéal pour leur progression et n’a pas particulière bien fonctionné ces dernières années. Sa colère est légitime. Le souci ne vient pas de son côté. Il a raison de faire comprendre à la direction qu’elle doit s’activer. Et cela en écoutant ses besoins et en faisant des choix intelligents.

Quant à Dortmund, le désaccord ne concernait pas que le mercato. Il y a aussi eu une grosse mésentente et le sentiment d’un manque de soutien après une attaque sur le bus du club. C’est un cas très différent.

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login