Bernat « Di Maria, c’est le plus complet…Je suis content que des Espagnols soient arrivés » – PSGInfos

Bernat « Di Maria, c’est le plus complet…Je suis content que des Espagnols soient arrivés »

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Juan Bernat, arrière gauche de 26 ans du Paris Saint-Germain, a accordé une interview en marge du match pour le compte de la 15e journée de Ligue 1 contre l’AS Monaco initialement prévue dimanche soir et finalement reporté. L’occasion pour l’Espagnol de donner son avis en « un mot » sur ses coéquipiers offensifs.
« Neymar : magie ; Mbappé : puissance et explosivité ; Icardi : killer (tueur) ; Cavani : Matador ; Di Maria : c’est tout, c’est le plus complet. Top, génial ; Draxler : qualité. », propos relayés par Le Parisien.

Il était évident que Bernat aurait des mots très positifs à propos des autres joueurs parisiens. Il est de toute façon difficile de ne pas être élogieux à propos de ces attaquants. Mais on note que c’est finalement Di Maria qui a le plus beau compliment, ce qui est plutôt rare que les « spécialistes » parlent du PSG. Il faut dire que l’Argentin sait défendre, participer au jeu, dribbler, faire des passes décisives et marquer. On ne peut pas lui en demander beaucoup plus. Cependant, on ne peut qu’admettre que les autres Parisiens ont aussi d’immenses qualités.
Bernat « c’est toujours mieux d’avoir des gens de mon pays à mes côtés. »
Bernat a aussi été invité à commenter l’arrivée de plusieurs Espagnols cet été (Ander Herrera, Pablo Sarabia et Sergio Rico).

« Plusieurs compatriotes sont arrivés, c’est toujours mieux d’avoir des gens de mon pays à mes côtés. J’avais déjà de bonnes relations avec les Sud-Américains. Je suis content que des Espagnols soient arrivés en plus, d’autant que je côtoie Sarabia en équipe d’Espagne aussi. »
Bien sûr, il ne s’agit pas de dire que Bernat n’apprécie pas ses autres coéquipiers. Mais on peut facilement comprendre qu’un joueur aime avoir des compatriotes au sein du club, surtout quand ils sont à l’étranger. C’est une façon de retrouver certaines choses communes, des références et une histoire. Tant mieux pour Bernat et les recrues, car c’est aussi une aide pour l’adaptation.

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login