Baup souligne la « complémentarité » de Mbappé et Icardi, mais aussi les progrès qu’ils ont à faire défensivement – PSGInfos

Baup souligne la « complémentarité » de Mbappé et Icardi, mais aussi les progrès qu’ils ont à faire défensivement

By  |  0 Comments

Cet article vous est proposé par le site PARISFANS.fr, tous les articles du site ici

Elie Baup, ancien entraîneur de Ligue 1 notamment passé par Toulouse et l’Olympique de Marseille après avoir été gardien, dorénavant consultant sportif, a été invité par Le Parisien à commenter les qualités et défauts duo Mauro Icardi (buteur de 26 ans) et Kylian Mbappé (attaquant de 21 ans) dans l’attaque du 4-4-2 du Paris Saint-Germain.
« Ce qui fait leur force c’est leur complémentarité et leur différence de déplacements et d’appels. Cela permet à l’un ou à l’autre de sortir des radars visuels des défenseurs. Icardi, même s’il touche peu de ballons, va ainsi profiter des appels du Français pour se faire oublier.

Baup « ils doivent jouer l’un derrière l’autre quitte à ce que celui qui est derrière travaille avec les milieux. »
 Il ne faut pas que le défenseur les élimine tous les deux sur la première passe. C’est là leur marge de progression. Pour cela ils doivent mieux se coordonner pour défendre à plat quand le PSG joue très haut, mais quand il s’agit d’attaques adverses après une phase de temporisation, ils doivent jouer l’un derrière l’autre quitte à ce que celui qui est derrière travaille avec les milieux. »
Difficile de s’opposer à cette analyse de Baup tant le duo Icardi/Mbappé est en effet intéressant offensivement. Icardi manque un peu de vitesse, mais son intelligence de jeu, sa qualité technique et sa finition chirurgicale vont parfaitement bien avec le sens du but et la vitesse de Mbappé. Surtout qu’ils n’oublient pas de jouer ensemble. Sans oublier qu’ils sont particulièrement bien entourés avec Angel Di Maria (ailier de 31 ans) et Neymar (attaquant de 27 ans) pour les aider à créer et finir des occasions.
Maintenant, ils ont bien sûr encore des automatismes à améliorer. Entre eux, comme avec le reste de l’équipe, que ce soit sur l’aspect offensif ou défensif. Le 4-4-2 est encore relativement récent et Icardi n’est arrivé que l’été dernier. C’est donc normal. On compte sur chacun pour travailler au maximum afin d’améliorer les détails. Avec le match nul 3-3 contre l’AS Monaco (20e journée de Ligue 1), Paris a pu voir les choses principales à mieux faire.

Publicités

happywheels

You must be logged in to post a comment Login